Posted by: Jintoo | November 30, 2008

Review FR : Rosanna (Sweet Dreams) par Movic

Voici une figurine que j’ai désirée pendant un moment : Rosanna de Movic. Ma flamme du désir pour elle ne s’étant pas éteinte, j’attendais patiemment qu’une bonne occasion se présente car elle était devenue difficile à trouver à prix raisonnable =/

C’est ainsi ma 2ème figurine inspirée d’un artwork de Shunya Yamashita (la première étant la Shuraki de Needa Schuetlich), et ma 1ère figurine éditée par Movic :
– Shunya Yamashita… formes généreuses, costume atypique : on aime ou on n’aime pas.
– et Movic… la première fois où j’ai été “confronté” à Movic, c’était lorsque j’avais regardé les VHS de Neon Genesis Evangelion un peu avant l’an 2000 *se souvient* Movic est spécialisé dans le merchandising d’animes. Movic n’est pas exclusivement PVCiste, ce qui m’a donné quelques doutes sur leur savoir-faire…

Spécifications générales
Nom
: Rosanna
Fabricant
: Movic
Prix d’origine HT
: 5800 yens
Date de sortie (Japon)
: avril 2007
Oeuvre d’origine
: Sweet Dreams (artbook d’illustrations de Shunya Yamashita).
Echelle
: 1/7 Taille :  25 cm
S
culpteur : Eiichi Ishida (studio DRESS)
Type
: Figurine PVC

La boîte
Rosanna… sur beaucoup de sites, elle apparaît avec un nom différent, parfois avec un N au lieu de deux, parfois avec un Z au lieu d’un S : Rosana, Rozana, Rozanna, … avoir la boîte entre les mains m’a permis d’être sûr xD

La boîte comporte une unique fenêtre frontale. Les couleurs sont dans une teinte “rocheuse”, ce qui fait un peu “western”. La boîte reprend également les motifs “arabesques” présent sur les vêtements de la figurine.
La face avant comporte l’illustration de SY, et l’arrière une photo du prototype de la figurine accompagné de texte en japonais.

La figurine
Le design est comme dit précédemment directement inspiré de l’artwork de SY :

Rosanna (Sweet Dreams) | Movic
(cliquez pour agrandir)

Le socle
On a  un socle translucide de forme elliptique avec détrompeur : les 2 plots de fixation ont des diamètres différents (de même pour les “alésages hexagonaux” sous les bottes de Rosa). La figurine peut tenir sans le socle, mais ce n’est pas très “safe”, d’autant plus que le socle est translucide ; il est moins visible qu’un socle opaque et permet de “voir à travers” :

La tenue
La tenue que Rosanna porte pourrait être considérée comme “classique” quand on connaît les illustrations de SY : son design laisse apparaître certaines parties du corps tout en gardant une intérêt important pour les vêtements. Par exemple, le “corset” rouge et blanc (entre guillemets car il ne s’agit pas du tout d’un corset) laisse le nombril à nu avec le tissu rouge qui se termine avec une forme circulaire et les parties blanches couvrent malgré tout ses hanches. Bref, j’essaie de dire que ce n’est pas du “string bikini basta” : le vêtement est très élaboré.

Rosanna Detail 3

La panoplie comporte également des gants (très) longs et les jambières assorties.
Pour moi, il est possible de recycler un jean en le transformant en short quand il y avait un trou au niveau du genou… et bien là, SY a imaginé le contraire : on a récupéré juste les jambes et enlevé le short… j’ai trouvé ça original. On peut se dire “ça serait fun en cosplay” : Dilnarin Demirbag du groupe E-Type a porté des jambières similaires lors de certains concerts :

Ces jambières pattes d’eph’ sont, comme les gants, de couleur violette avec des motifs dorés (repris pour la décoration de la boîte). Elles sont ouvertes sur l’intérieur ce qui dévoile les bottes noires.

La pose
La pose est originale : Rosanna se cache derrière son bras ne laissant apparaître que ses beaux yeux verts. On a l’impression qu’elle s’étire… peut-être s’apprêtant à prendre l’épée à deux mains.
Sur l’illustration la bouche et les yeux sont bien visibles : regard sensuel, lèvres pulpeuses. La figurine le rend moins bien. En effet, son bras droit est plus près de sa tête, ce qui cache sa bouche. Il faut vraiment avoir un angle de vue plongeant pour voir la bouche de la figurine. C’est bien dommage car le proto  nous laissait mieux voir sa bouche -_-
D’autre part, le motif dessiné sur les lèvres de la figurine rappelle un sourire alors que sur l’artwork de SY, ce n’est pas tout à fait un sourire. Je trouve que l’expression diffère donc mais malgré cela, la bouche est bien sculptée est peinte.


Son œil gauche est sur l’artwork de SY caché par sa frange. Sur la figurine, il est un peu visible en regardant la figurine de côté. J’ai ainsi pu vérifier que Rosanna n’était pas strabique 😛
Rosanna tient dans sa main gauche une épée à forme spéciale (Yamashita touch). Elle comporte une lame translucide encastrée dans un support solidaire de la poignée. Cette arme tient par adhérence dans la main. C’est possible car elle est très légère.

Rosanna Detail 1
Rosanna Detail 2

Les finitions
Dans son ensemble, la qualité est plutôt passable : certaines peintures bavent un peu, les dégradés de couleur ne sont pas flagrants. Je fais un peu le difficile car j’ai des figurines produites par Alter qui sont au top au niveau des finitions.
L’échelle 1/7 (relativement grand) permet de compenser cette carence. D’autant plus que si vous collectionnez les figurines PVC inspirées d’illustrations de SY, la plupart sont à l’échelle 1/7 : ça permet d’homogénéiser sa collection. D’ailleurs, j’ai trouvé “échelle 1/7” sur un site marchand, mais je me pose parfois la question si ce n’est pas du 1/6, parce que la figurine est vraiment imposante 😮



Avis personnel.
L’intérêt de cette figurine est bien entendu le fait qu’elle reprenne le design défini par Shunya Yamashita : je trouve que Shunya a réussi à harmoniser le côté sensuel en mettant à nu certaines parties du corps, avec un fort intérêt pour le design du costume. Je pense qu’il est plus subtil de réaliser ce genre de chose plutôt que de faire une figurine cast-off habillée avec un costume “normal” : un grand merci à Yamashita. Toujours dans le même style, il y a Cocona du même éditeur que je trouve jolie… mais ma préférence va à Rosa 😛
Le passage à la version PVC est plutôt réussi mis à part le fait que le bras cache les lèvres. La finition n’est pas celle d’Alter, mais ça reste acceptable.
Au final, c’est une figurine qui pourra ravir les fans de Yamashita et les amateurs de belles formes 🙂

Advertisements

Responses

  1. J’adooooore tes photos de Rosanna! Tu as fait du bn boulot sur ce coup.
    Félicitations!

  2. Merci lyli. J’ai en fait voulu prendre des photos avec des regards plongeants ou montants. Pour être “libéré”, je ne m’étais pas servi du trépied.

  3. […] mais aussi en anglais. C’est avec Rosanna, que vous pourrez donc retrouver dans la langue de Molière et de Shakespeare, qu’il se lance dans l’aventure […]


Categories

%d bloggers like this: